Pesticides interdits : révélations sur l’intense lobbying des industriels jusqu’au sommet de l’Etat

« Le Monde » révèle les manœuvres des géants de l’agrochimie pour faire annuler un article de loi interdisant la production en France et l’export de substances interdites en Europe en raison de leur toxicité.

Atrazine, propisochlore, perméthrine, nonylphénol éthoxylé… ces pesticides sont interdits en Europe depuis plus de dix ans en raison de leur toxicité avérée. Syngenta, Bayer, BASF, Corteva et autres géants de l’agrochimie continuent pourtant de les produire, y compris en France, et de les écouler massivement en Afrique, en Amérique latine ou dans les pays de l’Est. Et selon les informations du Monde, ces entreprises ont engagé les grandes manœuvres jusqu’au sommet de l’Etat pour conserver cette activité à risque pour les populations exposées, mais très rentable.

Source : le monde (article complet)

Laurent

Laurent

Articles similaires

Lettre ouverte : “Réintroduction des néonicotinoïdes : «C’est une grave erreur» “

Lettre ouverte : “Réintroduction des néonicotinoïdes : «C’est une grave erreur» “

France Inter : agroécologie : une solution pour l’agriculture de demain

France Inter : agroécologie : une solution pour l’agriculture de demain

Néonicotinoïdes : il produit des betteraves bio désormais

Néonicotinoïdes : il produit des betteraves bio désormais

Néonicotinoïdes: « On a des produits qui restent actifs sur les pollinisateurs » explique le patron de l’Agence nationale de sécurité sanitaire

Néonicotinoïdes: « On a des produits qui restent actifs sur les pollinisateurs » explique le patron de l’Agence nationale de sécurité sanitaire

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.