L’ANSES s’enfonce dans le déni sur les SDHI

L’ANSES répond au mouvement des Coquelicots. Dans un courrier électronique daté du 9 décembre – on le trouvera dessous ce texte – la direction de l’Agence chargée de la sécurité sanitaire entend s’expliquer sur le dossier des SDHI. De nombreux Coquelicots de France et de Navarre ont en effet adressé des lettres exprimant désarroi et colère à propos de ces pesticides que nous tenons pour des poisons publics.

La suite de l’article de Fabrice Nicoline sur le blog des coquelicots : https://blog.nousvoulonsdescoquelicots.org/2019/12/10/lanses-senfonce-dans-le-deni-sur-les-sdhi/

Partager sur vos réseaux sociaux favoris
Laurent

Laurent

Articles similaires

Lettre ouverte : “Réintroduction des néonicotinoïdes : «C’est une grave erreur» “

Lettre ouverte : “Réintroduction des néonicotinoïdes : «C’est une grave erreur» “

France Inter : agroécologie : une solution pour l’agriculture de demain

France Inter : agroécologie : une solution pour l’agriculture de demain

Néonicotinoïdes : il produit des betteraves bio désormais

Néonicotinoïdes : il produit des betteraves bio désormais

Néonicotinoïdes: « On a des produits qui restent actifs sur les pollinisateurs » explique le patron de l’Agence nationale de sécurité sanitaire

Néonicotinoïdes: « On a des produits qui restent actifs sur les pollinisateurs » explique le patron de l’Agence nationale de sécurité sanitaire

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *