Fongicides SDHI : «On ne peut se permettre, comme l’Anses, d’attendre la catastrophe»

Fongicides SDHI : «On ne peut se permettre, comme l’Anses, d’attendre la catastrophe»

Une étude prouvant la toxicité pour l’homme de ces pesticides massivement utilisés sur les cultures a été publiée jeudi. Pour Pierre Rustin, l’un des auteurs, l’agence de sécurité sanitaire aurait déjà dû les interdire.

Lire l’article complet sur le site de Libération

Laurent

Laurent

Articles similaires

Lettre ouverte : “Réintroduction des néonicotinoïdes : «C’est une grave erreur» “

Lettre ouverte : “Réintroduction des néonicotinoïdes : «C’est une grave erreur» “

France Inter : agroécologie : une solution pour l’agriculture de demain

France Inter : agroécologie : une solution pour l’agriculture de demain

Néonicotinoïdes : il produit des betteraves bio désormais

Néonicotinoïdes : il produit des betteraves bio désormais

Néonicotinoïdes: « On a des produits qui restent actifs sur les pollinisateurs » explique le patron de l’Agence nationale de sécurité sanitaire

Néonicotinoïdes: « On a des produits qui restent actifs sur les pollinisateurs » explique le patron de l’Agence nationale de sécurité sanitaire

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.